AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Messages : 162
Age : 35
Métier : Patron du Nexxt
Date d'inscription : 01/06/2018
MessageSujet: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Ven 1 Juin - 17:49



ZACHARY COOPER

Bonjour bonjour ! Moi c'est Zachary Cooper mais tu peux aussi m'appeler Zach. Je suis né le 08/08/1983 à San Diego. Si tu comptes bien, ça me fait donc bientôt 35 ans. Je suis Homosexuel HAHAHA. Je suis Hétérosexuel et célibataire. Dans la vie, je suis patron d'un bar. On dit souvent que je ressemble à Chris Hemsworth. Et puis, je me sens bien ici : I'm alive

Code:
<span class="pris">♦️</span> CHRIS HEMSWORTH ∞ <span class="name">Zach Cooper</span>
JOVIAL • BON VIVANT • RÉFLÉCHIT • DANGEREUX • RANCUNIER
Originaire de San Diego, Zach a passé une grande partie de sa vie là-bas. A vrai dire, presque toute celle-ci. Ses parents s'étaient installés en Californie deux ans avant sa naissance, sa mère ayant trouvé un travail en tant que serveuse. C'était mal payé, mais pour ce tout jeune couple, c'était surtout l'occasion de quitter la petite ville où rien ne se passait jamais. Son père, quand à lui, enchaîna les petits boulots sans trouver chaussure à son pied avant de devenir sauveteur sur la côte. La petite tête blonde passait donc sa vie soit à jouer au service au restaurant dans lequel travaillait sa maman, soit sur la plage, perché sur une chaise haute à observer la côte avec son papa. Ca lui convenait parfaitement. Il aimait se sentir important en aidant sa mère à servir le café aux tables occupées, ou en prenant des commandes qu'elles ne comprenait jamais. Comment ça, la pizza aux œufs de dragons ne figurait pas sur la carte ? Et le burger de dinosaure non plus ? Pour lui ça n'était qu'un jeu, qu'on récompensait même parfois d'une petite pièce qu'il déposait fièrement dans le pot à pourboires. Il s'amusait un peu moins sur la plage, d'autant plus que son père ne voulait jamais qu'il ne s'éloigne de trop sans surveillance. Toutefois, il aimait bien cet endroit. Déjà enfant, parce qu'il y passait du temps avec son père et qu'il s'imaginait tout un tas d'aventures sur l'océan, puis adolescent : la plage, les filles, le surf... Mais son père lui rabâchait sans arrêt de ne pas aller trop loin, d'éviter les gros rouleaux, d'arrêter de prendre des risques inutiles... «  Au pire , tu sais quoi David Hasselhoff ? S'il m'arrive un truc, considère que je te file du boulot.  » lui avait-il dit un jour en levant le majeur dans sa direction, planche de surf sous le bras. Un vrai con.

Les journées à San Diego se résumait donc à aller ou non à l'école, surfer, faire le beau sur la plage, picoler de la mauvaise bières avec ses amis, et aller éponger le tout au resto dans lequel sa mère travaillait, avant de lui filer un coup de main pour la fermeture s'il ne s'était pas endormi avant sur une table. Ce fut plus ou moins le programme, durant quelques années.
Zach s'était inscrit à une compétition, ce qui faisait grincer les dents de son père, pas vraiment content de voir son ''petit'' en plein océan. Petit qui avoisinait déjà le mètre quatre vingt dix à ses 17 ans. Il partait même comme favoris de la compétition, vraiment doué pour dompter les vagues.  C'était du tout cuit. Tout du moins, avant que le temps ne tourne au cauchemar. Il y eut plus d'un accident cette après midi là, dont celui de son père, en plein sauvetage. Ils ne retrouvèrent jamais le corps.

Pendant longtemps, Zach s'en voulu. Encore aujourd'hui, parfois. C'était lui qui avait convaincu son père de jouer au bénévole à la compet', alors qu'il détestait ça. Il avait refusé jusqu'à la dernière minute, pour finalement céder en blaguant sur le fait qu'il fallait bien que quelqu'un lui évite de boire la tasse à la moindre petite vague. Il se rendait coupable de l'avoir placé à cet endroit....Il avait seulement eu envie de le rendre fier en gagnant la coupe... Tout ce qu'il avait gagné ce jour là, ce fut une mère brisée, à l'image de la coupe qu'il avait balancé dans le granit de cette pierre tombale vide. Avec le temps, elle avait racheté le restaurant pour en faire le sien, mais maintenant qu'elle était seule, son salaire ne lui permettait pas de rembourser les dettes de la famille. Pour Zach, il était juste hors de question qu'elle perde la maison, là où avait vécu son mari, là où avait vécu son père, là où chaque mur avait une histoire. Aveuglé par sa culpabilité, il accepta l'offre qu'un type lui avait fait, concernant le fait de passer un peu de drogue de Tijuana à San Diego. C'était à moins d'une heure en voiture, et sa petite gueule d'ange américain lui évitait pas mal de contrôle. Il ne fit que quelques trajets, et trouva une place comme barman le reste du temps. Parfois, il donnait un coup de main à sa mère pour le service.  Proche d'elle, et encore plus depuis la mort de son père, il lui avoua ce qu'il avait fait pour cette mallette pleine d'argent qu'il venait de lui offrir. C'était loin de suffire, mais ça donnerait un os à ronger aux huissiers. Elle le regarda longtemps sans rien dire, avant de lui hurler dessus, de le taper, de l'embrasser, en criant des choses aussi gentilles que méchantes. Elle avait déjà perdu son mari, elle n'avait pas envie de perdre son fils non plus. Elle lui fit jurer d'arrêter, ce qu'il fit. Elle l'empêcha dès lors de fouiller dans les comptes de la famille. Ils ne parlèrent plus de ça pendant plus de deux ans.. Il pensait lui avoir donné un coup de main, mais il avait fait bien pire : il lui avait donné des idées.

Ce jour là, sa mère s'était absentée, et pour l'aider, il décida d'aller chercher la livraison de denrées à sa place, pour lui faire gagner du temps et de l'énergie. Elle le lui interdisait à chaque fois, mais aujourd'hui, elle n'était pas là pour tout faire ou pour râler.  Pour amoindrir les dépenses, elle achetait au Mexique. Et puis il avait bien besoin d'une petite virée, ça lui changerait les esprits. Tout se passait bien, jusqu'à ce qu'on lui demande de garer son véhicule pour un contrôle. Il avait respecté la liste de sa mère, impossible qu'il prenne une amende pour transporter trop de chose. Elle faisait ça toutes les semaines et s'en sortait très bien.   L'agitation des agents autour du fourgon l'intrigua, davantage lorsqu'on lui demanda de sortir du véhicule. «  Sérieux ? Quoi, j'ai prit un poulet en trop ? Ouhhhh, quel criminel je suis. » plaisanta-t-il en rejoignant le garde à l'arrière, mains en l'air. Son sourire désinvolte s'effaça en une fraction de seconde, lorsqu'il découvrit le contenu du fourgon réfrigéré. Ils avaient tout éventré. Ce n'était pas ces marchandises abîmées qui l'inquiétait, mais bien pire : l'autre marchandise qu'elles contenaient. De la drogue. Partout. En premier lieu, il pensa qu'il devait y avoir une erreur, puis le puzzle se mit doucement en place. Les gens bizarres qu'il croisait parfois au restaurant, sa mère lui disant qu'il était parano, celle dernière qui refusait catégoriquement qu'il l'aide pour les livraisons, le fait qu'elle remontait la pente malgré des services assez légers... Merde, ma mère est une mule, pensa-t-il en se faisant plaquer et menotter.

Coupable. Zach plaida coupable sans même chercher à se défendre. Il avoua tout, avec une imagination très fertile. Il refusait d'envoyer sa mère en prison. Il y survivrait, elle, non. Elle tenta de se dénoncer à sa place, mais ses aveux passèrent pour de la simple détresse d'une mère éplorée.  Et voilà comment, pour avoir voulu faire gagner deux heures à sa mère, il perdit 10 ans de sa vie.

Le jeune garçon incarcéré à 23 ans ressorti en homme. Un homme différent, autant physiquement que mentalement. Il n'avait jamais cherché à  faire appel, il ne s'était pas toujours bien conduit, il avait parfois provoqué des bagarres, il avait parfois sauvé la vie d'autre détenus, ou manqué d'y mettre un terme, il avait apprit à se faire respecter, à se faire apprécier, ou craindre. Il s'était fait des amis et des ennemis. Mais surtout : des contacts. Pensez-vous vraiment qu'en étant enfermé 24h/24, 7j/7avec des criminels, ou non, pendant 10 ans, soit 87 600 heures, on ressort de prison sans aucune once de mauvaises intentions ? Pendant 3 600 jours, Zach a eut le temps de penser, discuter et réfléchir aux détails d'un plan pour sa sortie. Il n'était pas bête. A San Diego, on le connaissait et personne, à part sa mère, ne voudrait le prendre comme travailleur. Ici, il allait être surveillé encore plus qu'en taule et il avait des projets...   C'était un mec qui avait partagé sa cellule, qui lui avait donné cette envie. Son co-détenus connaissait un gars qui connaissait un gars qui connaissait un gars qui habitait dans ce coin, Hope Lake, un endroit joli comme tout, en pleine ex pension. Il avait voulu construire un casino, et on le lui avait refusé. C'était con, parce qu'il paraît qu'il y avait plein de gens friqués la bas, qui ne demandait que ça. Les touristes aussi. Il disait même : que la bas, à l'époque, les gens étaient prêt à faire des centaines de kilomètres pour une bonne défonce. Bref, sur bien des points, il lui avait parlé du potentiel de cette ville, dans laquelle Zach se projetait plutôt bien. De service en service, et il s'assura d'avoir tout un tas de mecs qui lui devaient quelques choses un fois en dehors, et tout un tas de gens à l'intérieur pour leur rappeler. Une fois libre, il décida de s'y rendre, pour voir, avant de prendre la décision de s'y installer... Et sa mère ? Elle comprenait bien qu'il ne pouvait rester à San Diego. Tout avait évolué, sans lui. Ses amis, la vie...même elle, et son nouveau mari. Il avait besoin d'un nouveau départ lui aussi. Et puis, ils n'étaient qu'à deux heures de vol l'un de l'autre. Elle avait passé 10 ans sans pouvoir se voir autant qu'elle l'aurait voulu, alors qu'est ce que ça changeait ?

En l'espace de deux ans, Zach avait donc réussi à monté son bar et devenir un des endroits les plus branchés de Hope Lake. Le Nexxt était devenu un passage obligatoire pour les touristes, et un QG pour les habitants. Ici, le passé du gérant était inconnu des autres, et avec son beau sourire, on lui donnerait le bon dieu sans confession. Sympa, blagueur, charmeur, dévoué, accueillant, à l'écoute... Qui se douterait qu'il était en réalité un ex-taulard? Qui s'en souciait ? Mais surtout, qui soupçonnerait que son bar n'était qu'une couverture pour ses petites activités illégales ?  Parfois il se disait qu'il faisait ça pour se venger d'avoir donner 10 ans de sa vie à l'Etat, parfois il se disait qu'il faisait ça pour le bien des autres, parfois il se disait qu'il avait simplement prit goût à tout ça. Etre quelqu'un, vivre sans manquer de rien, vivre en dehors des règles, vivre libre... Il ne faisait de mal à personne, non ? Les filles qui bossaient dans le casino clandestin étaient d'accord, il ne forçait personne à acheter sa drogue et les clients qui venaient ici le faisait de leur plein gré, et ceux qui partaient sans un sous... Bon, d'accord, peut-être qu'eux n'étaient pas vraiment de cet avis... Il y a toujours une exception qui confirme la règle, non ?
 
NON A LA DROGUE OUI AUX LICORNES !

Je m'appelle Nana et j'ai actuellement 27 ans. J'habite à besac dans le 25. J'ai connu le forum et . Et comme je suis quelqu'un de très bavard, j'ai un petit mot à ajouter :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Ven 1 Juin - 18:08

Chrissss

Bienvenue et bon courage pour ta fiche

Gardes moi un lien
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Ven 1 Juin - 19:52

Tu te dépêches sexy man ??
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 162
Age : 35
Métier : Patron du Nexxt
Date d'inscription : 01/06/2018
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Ven 1 Juin - 19:59

@Lyanna Applegate

Pas de soucis !


Kalyani L. Darcher a écrit:
Tu te dépêches sexy man ??

Oui M'dame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 454
Métier : Serveuse au Nexxt & illustratrice de livres pour enfants
Date d'inscription : 31/05/2018
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Ven 1 Juin - 23:05

Bienvenue sur le forum ! (Quand même, histoire d'être sympa ^^)
Je peux baver maint'nant ?

_________________
After all this Time ?
Always
But if you really want me, move slow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 162
Age : 35
Métier : Patron du Nexxt
Date d'inscription : 01/06/2018
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Sam 2 Juin - 18:30


voilààààààà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Sam 2 Juin - 20:30



T'ES PARMI NOUS





La terrible épreuve de la présentation est terminée et tu as réussi le défi haut la main. Bien joué, tu es officiellement validé(e) ! T'es enfin un membre de HOPE, un vrai comme on les aime ! Libre à toi d'ouvrir ton premier RP, de te lancer dans une fiche de liens et même de créer ton premier scénario ! Tu peux même poster ailleurs qu'ici ! Le monde est grand et s'ouvre devant toi.

Allez, vole de tes propres ailes mon petit canari Mais si jamais tu as besoin d'un coup de main, n'hésite pas à appeler les admins au secours !

Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER Sam 2 Juin - 21:45

Bienvenu à toi
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER

Revenir en haut Aller en bas

La vie est courte. Sauf le Lundi. #ZACHCOOPER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» TOUT LE MONDE EST COUPABLE SAUF ELLE LA PETITE INNOSANGTE !
» Tyrolienne et courte echelle
» Récit des rêveries d'une courte vie. Histoire de Gabriel Denroth, ou Eto Hachiro.
» « Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.» .free.
» [Bordeaux] Je résiste à tout, sauf à la tentation [Cédric]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ HOLD ON PAIN ENDS ★  :: Vous, vous et vous :: Viens te présenter :: Fiches terminées-